• 86. Umsetzung des Planes für ländliche Entwicklung
  • Auszug Regierungsaussage

  • Par une réforme des aides au développement rural (deuxième pilier du financement de la politique agricole commune), le Gouvernement cherchera à les orienter de façon à atteindre de façon ciblée, cohérente et coordonnée les objectifs dans les domaines de la protection des eaux et de la biodiversité.

    Le Ministère assurera que le plan de développement rural (PDR) sera discuté et établi en étroite collaboration avec tous les acteurs concernés, autant les milieux agraires, les autres ministères concernés ainsi que les acteurs de la société civile.

    Pour faciliter le dialogue et la prise de décision dans le milieu viticole, le Gouvernement sondera auprès des acteurs concernés la volonté de mettre en place un comité interprofessionnel.

    La mise en oeuvre du EIP (European Innovation Programme) se fera d’une manière efficace et orientée vers le développement durable. Ce programme servira pour introduire des pratiques biologiques dans l’agriculture.

    Les principaux éléments d’une réforme du premier pilier sont les suivants :

    • la mise en place du verdissement du premier pilier (par le maintien des prairies permanentes, la diversification des cultures arables et le maintien d’une surface d’intérêt écologique sur les terres arables), tout en évitant que des surfaces agricoles ne soient obligatoirement retirées de la production et que le revenu des agriculteurs ne soit affecté de manière injustifiée ;
    • une plus grande convergence des paiements directs entre producteurs, tout en ciblant les aides sur les agriculteurs actifs ;
    • la mise en place d’une aide spécifique pour les jeunes agriculteurs, viticulteurs et horticulteurs également au niveau du premier pilier ;
    • un soutien plus spécifique des plantes protéagineuses, afin de réduire la dépendance de l’agriculture aux importations de protéines d’origine végétale destinées à l’alimentation animale et afin d’assurer la fertilité de nos sols.
  • Stand der Umsetzung/Meco-Kommentar Stand der Umsetzung/Meco-Kommentar

  • Der PDR wurde nach langem hin und her 2016 in der Abgeordnetenkammer verabschiedet.

  • Qualität der Umsetzung Qualität der Umsetzung

  • Es ist kaum möglich, die Qualität des PDR in einigen Zeilen zu kommentieren. Fakt ist: Es fand im Vorfeld der Erstellung keine Absprache mit den betroffenen Akteuren u.a. den Umwelt- und Verbraucherschutzorganisationen statt, weder über die generelle Orientierung noch über einzelne konkrete Maßnahmen. Der Plan entspricht – auch wenn einige Verbesserungen durchgeführt wurden – in grundsätzlichen Fragen nicht den Erwartungen, die an ihn aus der Sicht einer nachhaltigen Landwirtschaft geknüpft werden: weder was die Förderung der biologischen Landwirtschaft betrifft, noch was das Zusammenbringen von landwirtschaftlicher Praxis sowie Natur- und Wasserschutz betrifft. Weitere Infos auf www.meco.lu. Hieran können auch einige punktuelle Änderungen, die vor allem auch aufgrund des Eingreifens des Nachhaltigkeitsministeriums durchgeführt wurden, nichts ändern.